Magister Negi magi


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chambre de Satis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Satis Hinuya

avatar

Féminin Nombre de messages : 157
Age : 25
Fait partie du club de : Théâtre
Date d'inscription : 20/10/2007

Infos persos
Amis/ Amies: Neko Haku (grand frère ?)
Amoureux(se) de:
Minister/Magister de:

MessageSujet: Chambre de Satis   Sam 10 Nov - 14:47

Les ténèbres se renforcent ne laissant presque aucun espoir au jour. La lune se dissimule derrière un nuage de brume prouvant ainsi son exempliare lâcheté. Le vent souffle dans une légèreté comparable à celle d'une plume mais avec un froid glacial.
Le sang de Satis semble se refroidir au sens premier du terme. La douce enfant est assise dans l'herbe, frisonnante, la tête baissé.
Les paroles du mystérieux garçon se trouvant en face d'elle lui parviennent. Elle l'écoute attentivement.
La douceur de sa voix la surprend au point qu'elle lève son visage enfantin vers lui.
On aurait dit un grand frère parlant à sa petite soeur.
Cette pensée traverse l'esprit de la filette en un éclair. Elle ferme lentement les yeux où dans son âme embrumé, le passé interrompt une fois de plus ses rêves.
Elle se revoit enfant. Une pièce aux murs orangés. Un ours en peluche sur le lit, quelques jouets éparpillés.
Et elle, assise par terre, jouant toute seule, le regard emplit de tristesse, un sourire de mélancolie sur le visage.
La solitude s'était emparé de son âme sans aucune pitié et avec aisance. Elle était seule et bien seule. Personne avec qui s'amuser, rire, confier ses secrets...
Ou alors peut être une seule âme dévoué à elle. Mais elle est si lointaine.
Le sourire éclatant de son cousin lui revient en mémoire.....Ses courts cheveux dorés lui apparaissent avant de s'estomper tel un rêve.
Un doux contact sur son corps interromp brutalement sa rêverie. Ses yeux bleus se rouvrent violemment. L'inconnu la prend délicatement dans ses bras avant de la jucher sur ses larges épaules musclés ^^
Le paysage défile à une vietesse effroyable. Les ténèbres de la nuit semblent s'effacer au loin.
Les pas de l'adolescent s'arrêtent devant une chambre à la porte bleu ciel.
Satis est déposé sur le lit avec douceur. La sensation du toucher le matelas la fait sursauter. Jamais on n'a été aussi doux avec elle. Jamais on n'avait pris la peine de la porter comme cela.
La douceur des gestes du garçon aux oreilles de chat fait bondir son coeur dans un mélange de crainte et de joie.
Des larmes salées s'écahppent de son regard d'azur. Catboy la fixe avcec étonnement.
L'enfant lève ses yeux océans vers El gato et le regarde à travers ses pleurs emplit d'espoir.
Un sourire enfantin étire son visage de petite fille et elle murmure ces mots d'une voix timide :

"Pardonnez mes pleurs mais......Personne n'a été aussi gentil avec moi et.....J'ai toujours étée seule et....
elle inspire longuement comme pour dire une ultime parole et continue sur sa lancée. J'ai toujours rêvé d'avoir un grand frère...Pardonnez moi...."

Le terme est tombé tel une sentance alors que la jeune magicienne baisse la tête, les joues cramoisies la rendant encore plus adorable et enfant qu'elle ne l'est déja.
Les lèvres minces de Satis bougent lentement formant une phrase :

"Vous savez......Vous avez été gentil avec moi et...ca me fait drôle. Je...Je sais que vous savez faire de la magie...J'ai observé votre duel de loin....Quand je vous ai vu évanoui et blessé, j'ai utilisé mes propres pouvoirs pour vous guérir."


A ces révélations, le Spassadin semble surpris. Elle aurait des pouvoirs de Magisters à seulement 10, 11 ans ? Pourtant ses yeux étincellant nn'ont pas l'air de mentir et un humain "normal" n'aurait jamais parlé de magie sans en savoir un minimun....
Satis continue de sourire et sèche ses larmes d'un doux geste de la main. A l'extérieur, le ciel s'éclaircit et le lâche soleil réaparait faisant disparaitre sa campagne la lune dans une clarté orangé.
Le jour se lève dans l'enceinte de l'école. La lumière du gigantesque astre sphérique traverse la chambre dans une douce chaleur.
Satis fixe le garçon chat avec espoir. Va t-elle connaitre le bonheur qu'elle n'a jamais eu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neko Maneki Haku

avatar

Masculin Nombre de messages : 266
Date d'inscription : 18/07/2007

Infos persos
Amis/ Amies: Naba Chizuru
Amoureux(se) de: ??
Minister/Magister de: ??

MessageSujet: Re: Chambre de Satis   Sam 10 Nov - 15:55

Tu sais,je suis comme sa avec tout le monde,j'aurais voulu seulement que vous aiez pas d'ennuis avec le vieux champignon,je vous garanti que si on a l'occasion de se croiser,je serais toujours aussi gentil avec vous....je suis pas un grand frere ideal,comme vous avez vu,j'ai un hobby risqué..suis maladroit,gaffeur,voud trouverez un grand frere mieux que moi

On vois du regret dans les paroles du magister,il aurais voulu avoir une famille mais ca fait longtemps que Haku a perdu espoir d'avoir une vrai famille,la mort de ses parents le hante le coeur,c'est impossible pour lui de les remplacer,personne peut le faire,cette histoire le fais souffrir tellement,brulant comme un poison a l'interieur de lui,en apparance ,il degage une grande force mentale mais elle est couplée aussi par des sentiments,c'est un grand sentimentale,ce souciant tres souvent des peines d'autres pour oublier les siennes,sauver des vies,des coeurs mais sans pouvoir s'aider sois-meme,selons lui,Neko est lui-meme une personne minable qui se voile la face,pas le courage d'oublier son passé,peut-etre que le traiter de monstre cruel est une erreur selons beaucoup de magister,malheuresement les hanyo sont victimes du rejet,solitude,mepris.
Avec le temps,Haku s'est endurcit,aucune insulte le choque,les remarques rebondisse sur lui comme des balles mais sa le touche pas moins du monde,son chagrins et envies personnelles,el gato les as laissé quelque part dans son coeur,c'est pas sa priorité.
Swordcat jette un coup d'oeil dans cette chambre,tout a fais normale pour une enfant de son age,etant un genie d'une certaine facon,Catboy a compris que la jeune fille a souffert en un echange de regard,son passé a du etre dur,comme le siens.
Ce monde est cruel avec les enfants,une lueur de rage brille dans les yeux du Manieur de katana,il a beau s'entriner a devenir plus fort mentalement et physiquement pour aider les autres mais il y aura toujours des gens qui souffre,toujours ceux qu'il pourra pas tendre sa main,ou le fera trop tard .
Haku Maneki Neko etait surpris quand elle parla de la magie,tout sa semble si vrai,
elle ne ments pas,lire dans les yeux des gens est assez fiable puisque le corps permet aussi de savoir des choses sur cette personne.


Tu as pris des risque pour moi,je sais pas comment te remercier...tu sais,t'aurais pu etre blessé par ma faute..evite de te promener tard le soir a l'avenir...ca t'evitera beaucoup d'ennuis de ce type..Gomennasai...



Quand la lumiere du soleil apparu,el gato avais deja disparu quelque part,il laisse un mot qui allais rendre le sourire de Satis,lui etait deja parti pour regler des affaires urgentes,c'est un samourai des temps moderne, desormais ,le spadassin protegera cette enfant qui l'as sauvé la vie .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Satis Hinuya

avatar

Féminin Nombre de messages : 157
Age : 25
Fait partie du club de : Théâtre
Date d'inscription : 20/10/2007

Infos persos
Amis/ Amies: Neko Haku (grand frère ?)
Amoureux(se) de:
Minister/Magister de:

MessageSujet: Re: Chambre de Satis   Sam 10 Nov - 23:27

Le soleil brille d'une clarté orangé pourtant couleur opaque. La lâche lune s'est dissimulé jusqu'au soir attendant son tour.
Le ciel se colore de nuages rosés. Le vent s'évapore avec douceur ne laissant aucune trace de son passsage bref.
Dans la pièce aux murs bleus, une filette est assise sur un lit. Ses yeux océans laissent présager une immense tristesse. De longs cheveux d'un étrange violet tombe sur ses petites épaules d'enfant coulant en cascade dans son dos.
La lumière du soleil traverse la chambre avec aisance laissant pénètrer une douce chaleur emplit de bonheur, de crainte et d'incertitude.
En face de la petite fille, un adolescent. Brun, des doux yeux sombres, des mignonnes oreilles de chat et un sourire confiant et sincère sur les lèvres.
Satis écoute attentivement l'étranger lui parler. Quand il lui annonce qu'il ne peut réaliser son rêve, ses lèvres se mettent à trembler de désespoir. Elle a tant espéré....Mais son voeu ne s'est pas réalisé.....Elle baisse la tête, la tristesse peinte sur son visage.
Une voix doucereuse, fausse, emplit de sifflement, de mensonges.Satis reconnaitrai cette tonalité entre mille.
Une fois de plus, sa terrible double personnalité, celle qui envahit son âme, celle qui réprésente tout ses mauvais cotés, la démone Devisla montre sa colère, son mépris envers les humains, envers tout.

"Sssssssss, quel misérable petit arrogant !! Ssssss, je te l'avais dit. Ca fait semblant d'être gentil avec toi et après ça te laisse tomber comme une vieille poupée !! Sssss, c'est lamentable !! Et toi, petite naive ? Tu y croyais ? Tu y croyais ?? Tu croyais voir le bonheur ? Ssss, ne rêve pas gamine !! Jamais tu n'auras de grand frère SSSSSSS"

La voix de la terrible créature siffle dans les oreilles de Satis dans un sentiment de haine et de colère. La filette hoche la tête, le corps pris de légers sanglots.
A quoi cela sert d'espérer si c'est pour vous rejetter juste après ?
Devisla avait raison : les humains sont égoistes et méprisants ! Jamais ils ne verront le malheur de cette enfant innocente comme neig.
Ils ne pensent qu'a leurs intérets personnels ou à leur argent ! Et bien, qu'ils aillent voir ailleurs ! Qu'il la laisse crever !
La voix douce du garçon parvient dans les oreilles de la gamine. Il la remercie pour les risques qu'elle a pris.
Elle l'écoute distraitement. Elle se sent à nouveau seule. Jamais on ne voudra l'adopter. Elle est condamné à vivre avec pour seul compagnes la solitude et la folie habitant son âme.
Le jour se lève à travers la chambre. Avant qu'elle n'ait le temps de comprendre, la silhouette de Catboy n'est plu qu'une ombre parmi les couloirs du collège dégarni de toute sainteté.
Un mot dans sa main. Satis n'a rien vu venir. Tout s'est passé si vite. Il a disparu sans laisser d'explications. Il est parti en laissant planer le mystère.
Doucement, elle pose ses doux yeux sur le message. Son regard s'équarquille de surprise, sa bouche tremble à nouveau, son corps est pris de frissons.
Le bonheur et la joie envahit son âme à une vitesse fulgurante. De douces larmes salées s'échappent de ses yeux azur laissant déborder l'océan de son regard.
De petites goutelettes d'eau tombent sur la lettre écrite avec on ne sait comment à une vitesse incroyable formant de larges taches d'encres bleutés.
La filette lève la tête, son regard mouillé, un sourire de joie étirant ses lèvres. Elle fixe le soleil se levant dans une multitude de couleur tel un arc en ciel.

"Merci.....Merci Haku......Merci...grand frère..."


Satis ouvre la fenêtre et observe le paysage devant elle. Une nouvelle vie s'offre à elle dans un large bassin de bonheur.
Elle en est sur. Elle aimera le garçon comme un frère et il la considérera comme une soeur. Elle continue de sangloter tout en regardant l'extérieur.
La journée se déroule avec lenteur. Satis reste dans sa chambre. Dans son mot, Haku lui a promis de venir la chercher à condition qu'elle ne bouge pas de la pièce.
Les heures défilent avec une effroyable monotonie. Satis regarde sa montre. 17h. Voila plus de 10h qu'elle attend dans sa chambre. Elle n'a pas dormi. Ses yeux se ferment dans un éclat de sommeil.
Elle s'allonge sur le lit avec douceur. Son regard s'éteint.
Le temps s'écoule lentement, s'étirant tel un chewing gum. La respiration de l'enfant prend le rythme classique du au sommeil, serrant contre elle son médaillon porte bonheur, le pouce dans la bouche. On aurait dit un bébé dormant paisiblement.
Le soleil descend à l'horizon dans un arc en ciel de couleur. La chaleur s'évapore de la chambre.
L'immense satellite de la Lune s'installe dans l'immense espace commencant à se recouvrir d'un épais brouillrd ténébreux.
Comme chaque soir, le collège Mahora devient calme. La nuit tombe sur le parc dans une brillance obscur laissant planer le clame tandis que Satis dort paisiblement attendant inconsciemment celui qui changera sa vie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neko Maneki Haku

avatar

Masculin Nombre de messages : 266
Date d'inscription : 18/07/2007

Infos persos
Amis/ Amies: Naba Chizuru
Amoureux(se) de: ??
Minister/Magister de: ??

MessageSujet: Re: Chambre de Satis   Dim 11 Nov - 21:24

Maneki Neko decide d'entrer par la fenetre sachant que a cette heure-ci,trop d'éleves sont encore dans les couloir et sait le nombre de magister qui vive dans ce bahut,lui,Haku aime la discretion,grace a ses griffes,grimper au mur rapidement n'as jamais éte aussi simple,un vrai chat celui-la,les mur sont glissant,le pauvre dois faire preuve de discretion,un Youkai comme lui reperé,est un hanyo mort,consideré comme des monstre fou.
Lui son avis est plutot neutre dans la question,ses amis sont mort par sa faute,comme si il attire la mort,ces compagnins de bataille ont connu des fins violentes,un souve,ir horrible mais que le chasseur reussi a le garder dans un coin de sa tete
,les sentiments des autres passe avant les siens,finalement,le Baka a reussi a arriver par le niveau de la fenetre et essaye de l'ouvrir avec difficulté.
La fenetre est plus complexe de l'ouvrir dehors de la chambre que dedans au depends du maladroit felin,ses griffes sont des outils efficace,finalement ,la fenetre est ouverte et le felin tombe car l'ouverture de la fenetre l'as bascule et celui-ci atteri dans un arbre en eveillant l'attention des éleves mais ceux-ci n'ont l'air de se douter de rien.
Le deuxieme essai s'avere etre plus difficile,les éleves ont ouvert leurs fenetre,tous essaye de voir qui a provoque ce bruit,le felin dois jouer la carte de la discretion,ca ressemble a une scene d'un film d'espionnage,t'est drole a a voir d'ailleur,notre amigo marche aux murs comme un certains heros de comic,le connu spider-man,au bout de une centaines de minute de escalade furtive,notre ami le jame bond en herbe reussi a entrer dans cette chambre et son éntrée en scene est drole,il tombe sur le parquet de la chambre,ca a du reveiller Satis,le garcon a une lettre de haute importante dans une poche de son kimono,la pauvre enfant est endormi,le neko decide la reveiller en douceur.


reveille toi,j'ai une bonne nouvelle pour toi.


Celui-ci reste a son chevet le temps qu'il faut,la paresseuse a le sommeil lourd,c'etait pas vraiment le moment de s'endormir,la lune ne brille pas cette nuit,le temps est nuageux,ideal pour les vampires en chasse et autres sombres betes malefique,le garcon prends une chaise et s'assois tout en chantant une musique pour reveiller Satis tout en miaulant entre deux paroles,apres tout,elle devra se reveiller avec ce bruit,le garon en profite pour deposer la lettre au chevet de la filette.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Satis Hinuya

avatar

Féminin Nombre de messages : 157
Age : 25
Fait partie du club de : Théâtre
Date d'inscription : 20/10/2007

Infos persos
Amis/ Amies: Neko Haku (grand frère ?)
Amoureux(se) de:
Minister/Magister de:

MessageSujet: Re: Chambre de Satis   Lun 12 Nov - 21:24

Les nuages se sont dissumulés derrière l'épais rideau de la nuit préférant s'enfuir lâchement jusqu'au matin.
Les yeux fermés, la respiration lente, Satis est plongé dans un profond sommeil. Ses rêves défilent dans son esprit à une vive allure.
Le pouce dans la bouche, elle semble paisible mais la réalité est tout autre.
Son âme embrumé prend une fois de plus le contrôle sur ses pensées et influencs le dessin de ses rêves...ou de ses cauchemars.
Une masse de cheveux noirs, d'étranges yeux de braise, un rictus malsain sur les lèvres de la jeune femme qui se dit démone. Sa main, au bout de laquelle pousse de longs ongles tel de puissantes griffes, se referme tel un piège sur le poignet fin de la filette avant qu'elle ne susssure d'une voix sourde et sifflante :

"Si je suis ici, misérable gosse, c'est pour des raisons personnels. Je ne dois pas retourner en Enfer. Ou plutôt, je ne veux pas y aller. Je vais donc sur Terre à la recherche de puissants Magisters débutants et dont l'âme a été envahi par la noirceur, par la haine....N'est ce pas ton cas ma petite ? SSSSSS"


Ses longs ongles griffent presque la peau de la gamine alors que celle ci semble terrorisé. L'expression de son visage, de ses yeux ne ment pas : elle a peur. Ses lèvres tremblent d'horreur alors que la démone la fixe méchamment de ses yeux rouges. Elle lui répond d'une voix emplit d'incertitude, de crainte :

"Je.....Oui, j'ai été malheureuse mais ça ne vous regarde pas !! Ce qui m'est arrivé ne regarde que moi ! Fichez moi la paix !!!"

"SSSSSS. Allons gamine. N'ais pas peur. Je ne te ferai pas de mal. Sois rassuré..... siffle Devisla avec un sourire forcé.

Une douce voix. Emplit de chaleur, de douceur. Entre deux sons, une sorte de miaulement. La filette esquisse un sourire dans son sommeil croyant rêver.
Mais la réalité la rattrape vit et elle se rend compte que cette voix ne peut parvenir de ses pensées.
Ses yeux s'ouvrent doucement laissant entrevoir un océan dans son regard. Elle retire son pouce de ses lèvres avec lenteur avant de se frotter les pupilles avec fatigue. Elle se redresse avec épuisement. Elle a très peu dormi et aurait bien continué sa nuit malgré ce cauchemar malheureusement réelle.
Les formes sont indistinctes autour d'elle. Les couleurs se mélangent dans une drôle de transe. Au bout d'un certain moment le visage rassurant d'un garçon brun avec des oreilles de chat lui apparait visiblement.
Un sourire étire ses lèvres d'enfant. Ses yeux azur brillent tel un diamant. Elle effleure une mèche de ses longs cheveux violets de ses doigts de petite fille.
Elle fixe avec Haku avec un certain espoir au find fond de son océan lui servant de pupilles.
Son regard balaie la chambre lentement. Ses joues rougissent une fois de plus. Elle n'a jamais réussi à fixer quelqu'un dans les yeux longtemps sans s'empêcher de devenir rouge.
Ses doux yeux tombent sur l'enveloppe posé sur la table de chevet. Un éclair d'étonnement traverse son regard.
Lentement, elle tourne la tête vers son interlocuteur,a ssis sur une chaise, avant de se lancer d'une voix timide, les joues cramoisies :

"Je......Je .....C'est quoi ce papier ? Vous êtes mystérieux......Je suis désolé de m'être endormi...J'étais fatiguée ! Mais je n'ai pas bougé, je vous le jure, monsieur le garçon chat...."

Sa profonde naïveté fait sourire Haku. Elle le regarde de sa couleur océan.
A l'extérieur, seul la lune emplit l'immense espace ténébreux de la nuit. Le silence s'est instauré lentement plongeant le collège dans un calme profond et peu inabituelle dans la journée.
Satis attend une réponse, ses yeux brillant d'émotions, les lèvres tremblantes et une expression naïve sur le visage.
L'azur de son regard en dit long sur son désir d'avoir un grand frère qui l'aime véritablement et qui puisse s'occuper d'elle.
L'espoir fait vivre son coeur à une vitesse encore lente. La timidité et la naïveté se sont emparés de son âme depuis longtemps mais c'est sans doute ce qui la rend adorable selon les dires de sa tante.
Son sourire naïf d'enfant ne quitte pas ses lèvres. Une sombre brillance étincelle dans ses petits yeux à la couleur de myosotis (bleu ^^).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chambre de Satis   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chambre de Satis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» peut-on amener un petit rérigérateur dans sa chambre ?
» CONSTANT,Valet de chambre de Napoléon.MEMOIRES.
» STATIONS METEO CHAMBRE D'AGRICULTURE
» Prise en charge de la chambre particulière ? ? ?
» chambre étudiant à louer près universitée de Bordeaux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magister Negi magi :: Batiment des élèves du collége Mahora :: Batiments du collège :: Dortoirs fille-
Sauter vers: