Magister Negi magi


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Magister et discipula

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zeloran & Setsura

avatar

Nombre de messages : 223
Date d'inscription : 20/06/2007

Infos persos
Amis/ Amies: Eishun Konoe, Konoemon Konoe
Amoureux(se) de:
Minister/Magister de: Magister Zeloran/Ministra Setsura

MessageSujet: Magister et discipula   Mer 25 Juil - 14:23

Magister et discipula
écrit par Zeloran

_______________

Disclaimer: Certains des personnages, lieux et concepts de cette fanfic sont tirés de l'oeuvre intitulée Mahou Sensei Negima. Ils sont la propriété de l'auteur de cette oeuvre: Ken Akamatsu.

Note: Cette fanfic est exclusivement réservée au forum magical-negima.actifforum.com et n'est en aucun cas destinée à être publiée autre part que sur ce forum.
_______________

Chapitre I - Digressi

Quelque part au-dessus de l'océan Atlantique... sous un ciel bleu sans aucun nuage... sous un soleil éclatant... sous un léger vent d'ouest... Une grande île suspendue dans les airs, invisible, immatérielle et inexistante pour le commun des mortels...Une grande cité de marbre blanc et d'argent... Une grande salle circulaire... Dans cette salle, sept sièges disposés en arc de cercle. Seuls cinq de ces sièges étaient occupés. A chaque extrêmité, un siège vide.

Au centre de cette salle, faisant face aux personnes assises, se tenait un homme d'apparence assez juvénile vêtu d'une robe noire et or. Il était de taille moyenne et de corpulence assez svelte. Ses cheveux noirs, longs et lisses lui tombent jusqu'au milieu du dos. Les traits de son visage étaient fins et son teint très légèrement sombre. Ses yeux rouges étaient animés d'un regard sérieux et déterminé, tourné vers l'homme assis sur le siège central. Et sur son front se trouvait une marque rouge étrange. Il tenait dans la main un long bâton en ivoire dont le sommet était orné d'une orbe de saphir pur.


- Maître Zeloran, êtes vous certain de votre décision? demanda l'homme à la longue barbe grise assis sur le siège du milieu.

- Oui, Maître Adelbern. Desormais, j'arpenterai le monde afin d'en étudier tous les mystères, répondit Zeloran, l'homme qui se tenait debout au centre de la pièce.

Les deux hommes se dévisagèrent un moment. Puis Maître Adelbern ferma les yeux et acquiesça.


- Bien, dans ce cas nous comptons sur vous pour nous faire part des résultats de vos recherches et de vos découvertes.

- Que nos prières vous accompagnent, Maître Zeloran, ajouta la femme assise juste à droite de Maître Adelbern.

- Je vous remercie, Grande Prêtresse, dit Zeloran en s'inclinant.

Puis le mage tourna les talons et se dirigea vers la sortie. Au passage, il s'arrêta un moment et tourna son regard vers le siège le plus à droite ( par rapport au Maître Adelbern). Il s'attarda un court instant avant de faire de nouveau face à la sortie et de quitter la salle...

_______________

Quelques mois plus tard...

Quelque part dans les plaines d'une contrée verdoyante, se trouvait un petit village calme et paisible. Le niveau de vie dans ce village était des plus modestes, mais le peu qu'ils avaient était leur était amplement suffisant pour mener une vie heureuse. Ils ne manquaient de rien. Une rivière à proximité leur apportait eau et poisson. La forêt avoisinante fournissait du bois et du gibier, les villageois cultivaient leurs propres champs de blé et élevaient du bétail. Et en cas de nécessité, quelques soldats étaient là pour les protéger.

Dans ce village vivait Setsura, onze ans, une enfant ordinaire, fille unique d'une famille très modeste. Elle était plutôt petite pour son âge et mince. Elle avait des cheveux courts d'un vert lime légèrement foncé et des yeux bleu ciel. Ses traits étaient fins et son teint assez pâle. Sa vie jusque là était heureuse. Elle ne manquait de rien et surtout pas d'amour. Elle aimait ses parents plus que tout au monde et les respectait vraiment. Elle était amie avec d'autres enfants vivant dans le village et s'amusait souvent avec eux. Bref, une vie calme et paisible où elle n'avait pas à se soucier de grand chose. Mais un soir...

Le soleil était sur le point de se coucher et la soirée était calme. Les adultes vaquaient à leurs occupations tandis que les enfants jouaient ensemble. Setsura était avec eux.


- Setsura! C'est l'heure de diner! Dépêche-toi de rentrer! interpela sa mère qui se tenait devant la porte de la maison.

- J'arrive, maman! répondit-elle.

Setsura salua ses amis avant de retourner chez elle en courant. C'est alors qu'en passant, elle remarqua dans le ciel rouge de nombreuses petites ombres noires, des ombres qui grossissaient rapidement. Elle se demanda ce que cela pouvait bien être. La réponse lui parvint presque aussitôt lorsque le tocsin se mit à sonner.


- Des démons! Des démons attaquent! Mettez-vous à l'abri! s'écria le soldat qui sonnait le tocsin.

Il y eut alors un mouvement de panique. Les villageois fuyèrent leurs maisons, réccupérant leurs enfants et emportant ce qu'ils pouvaient, tandis que les quelques soldats présents dans le village prennaient leurs armes pour faire face aux démons. Au milieu de tout cela, ne sachant quoi faire, Setsura commença à être gagnée par la peur et resta là regardant tout autour d'elle. Elle émit un petit cri lorsqu'un des soldats, apparement un archer, tomba à ses pieds, le corps ensanglanté.


- Setsura!

C'était la voix de son père qui l'interpellait. Ses parents venaient de sortir de la maison et couraient vers leur fille.

- Setsura ne reste pas là! Va te mettre à l'ab...

Il n'eut pas le temps de finir ce qu'il disait. Une sorte de rayon frappa la maison, la détruisant elle et tout ce qui se trouvait autour. Touchés par l'explosion qui s'en suivit, les parents de Setsura furent projetés en avant et tombèrent à terre à quelques mètres d'elle.

- Maman! Papa! s'écria Setsura, une expression horrifiée sur son visage.

Elle accourut vers ses parents et s'agenouilla devant leurs corps inanimés. Elle avait beau tenter de les réveiller, rien n'y fit. L'explosion les avait tués sur le coup. Les larmes s'écoulèrent des yeux de cette enfant désormais orpheline. Une ombre se posa alors sur elle. Levant la tête, Setsura écarquilla les yeux, la trisstesse laissant rapidement place à la terreur. Devant elle se tenait un démon qui la regardait, ricanant en voyant la peur qui se lisait dans les yeux de cette petite fille. Paralysée par la peur, Setsura ne pouvait se relever. Elle rampa cependant pour tenter d'échapper à ce démon. Celui-ci la suivit tranquillement, savourant cet instant de pur plaisir (pour lui en tout cas). Setsura se heurta au cadavre de l'archer tombé un peu plus tôt. Elle se retourna et le démon s'arrêta alors juste au-dessus d'elle, lui ôtant toute possibilité de fuite. Setsura tenta de reculer, en vain. Ses mains se posèrent sur l'arc et le carquois de l'archer qui traînaient là. Le démon leva la main pour planter ses griffes dans le corps de cette petite fille. Tout se passa ensuite très vite. Sans vraiment s'en rendre compte, Setsura saisit l'arc, tira une flèche du carquois, arma et décocha la flèche à bout portant. Le projectile se planta entre les deux yeux du démon qui s'arrêta net dans son mouvement, avant de s'écrouler juste devant elle.

Setsura resta là un moment, toujours en état de choc, sa respiration saccadée, des sueurs froides sur son visage. Elle retrouva ses esprits lorsque les grognements d'autres démons approchant se firent entendre. Sans demander son reste, Setsura rampa jusqu'à trouver une cachette entre de gros rochers, emportant inconsciement avec elle l'arc et le carquois qu'elle venait de ramasser. Elle resta dissimulée entre les rochers, se recroquevillant sur elle-même en se bouchant les oreilles pour ne pas entrendre les cris d'agonie des villageois. Elle ferma les yeux aussi fort qu'elle le pouvait, se disant que tout ceci n'était qu'un cauchemar, que rien n'est réel et qu'elle finirait par se réveiller...

_______________

Quelques heures plus tard, Setsura rouvrit les yeux et découvrit ses oreilles. Elle était toujours là, entre les rochers. Il n'y avait plus aucun bruit, plus de cris, plus de grognements, rien d'autre que le vent. Elle sortit de sa cachette et marcha dans le village, regardant tout autour d'elle. Le village n'était plus. Tout n'était que ruines et cendres. Partout des cadavres jonchaient le sol. Des hommes, des femmes, des enfants. Elle les connaissait tous. Elle arriva devant sa maison, ou du moins ce qu'il en restait. Elle regarda au sol. Là se trouvaient quatre cadavres. Le soldat dont elle avait pris l'arc et le carquois. Le démon qu'elle avait abattu, probablement le seul qui ait été tué pendant l'attaque. Et enfin ses parents... Elle s'avança vers eux, et s'agenouilla devant eux, laissant tomber l'arc et le carquois. Elle se pencha sur eux et éclata en sanglots. Elle pleura, elle pleura avec une intensité qu'elle-même n'aurait jamais pu imaginer. Elle ne pouvait plus s'arrêter. Elle avait l'impression qu'elle n'arriverait jamais à s'arrêter. Alors elle continua, encore et encore.

Au bout d'un moment, elle pleurait toujours, mais d'une intensité moindre. Elle se releva, alla prendre une pelle qui se trouvait au sol près d'une maison et commença à creuser une grande tombe. Elle y plaça les corps de ses parents afin qu'ils reposent ensemble. Elle referma ensuite la tombe. Elle confectionna une croix avec deux morceaux de bois qu'elle avait trouvé dans les décombres des maisons. Elle planta la croix sur la tombe de ses parents, qu'elle entoura ensuite de pierres. Ceci fait, elle commença à creuser une nouvelle tombe, cette fois-ci pour l'archer dont l'arc avait permi à Setsura de survivre. Elle creusa également une tombe pour chaque homme, chaque femme et chaque enfant de son village, sans jamais prendre la moindre pause.

Quelques heures plus tard, le soleil commença à se lever au-dessus de l'horizon, éclairant de nouveau le village qui s'était transformé en cimetière. Il y avait des tombes partout, à chaque coin du village. Et il y avait une tombe, plus grande et un peu mieux décorée que les autres. La tombe des parents de Setsura. Celle-ci se tenait devant la tombe, toute tâchée de terre. Elle fit ses adieux à ses parents, mit le carquois sur son dos, prit l'arc et quitta le village. Après avoir parcouru quelques mètres, elle se retourna pour regarder son village une dernière fois. Une légère brise se leva, emportant les dernières larmes que déversait Setsura. L'enfant tourna ensuite le dos au village et disparut dans la forêt...

_________________
Many things one's eye can see, yet remain invisible, for their whole existence, the mind cannot acknowledge.


Dernière édition par le Mer 8 Aoû - 10:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeloran & Setsura

avatar

Nombre de messages : 223
Date d'inscription : 20/06/2007

Infos persos
Amis/ Amies: Eishun Konoe, Konoemon Konoe
Amoureux(se) de:
Minister/Magister de: Magister Zeloran/Ministra Setsura

MessageSujet: Re: Magister et discipula   Ven 27 Juil - 1:39

Chapitre II - Viarum sulum


Combien de temps avait-elle marché? Elle ne le savait plus vraiment. Depuis qu'elle avait quitté son village, Setsura avançait lentement droit devant elle sans but, sans se soucier de l'endroit où elle mettait les pieds. Mais cela n'avait plus d'importance maintenant. Plus rien n'avait d'importance. Inconsciemment, ses pas la menèrent jusqu'à une grotte apparemment inhabitée. Elle entra à l'intérieur. Elle s'allongea au sol, se recroquevillant en position foetale. Elle était épuisée, comme si toute son énergie s'était envolée. Elle ne pleurait plus. Elle avait déversé toutes les larmes de son corps. Ses mains et ses vêtements étaient sales. Elle avait passé toute la nuit à inhumer les corps des villageois. Ses mains connaissaient maintenant le poids des morts. Son esprit était tourmenté par les images de ces démons massacrant sans vergogne hommes, femmes et enfants. Elle était épuisée. Lentement, elle s'endormit...

Setsura se réveilla quelques heures plus tard, émergeant difficilement de son sommeil. Elle se redressa et resta assise un moment, le temps de reprendre complètement ses esprits puis se releva et sortit de la grotte. Elle regarda autour d'elle afin de savoir où elle se trouvait. Mais rapidement, ses besoin naturels se manifestèrent et son estomac signala par un gargouillement que Setsura manquait de glucose. Il lui fallait trouver de quoi manger. Elle partit donc à la recherche de tout ce qui était comestible. Ses recherches ne donnèrent que peu de résultats: quelques fruits, quelques champignons rien d'autre. Pas assez pour vraiment nourrir une personne. Elle passa près d'un buisson lorsqu'elle aperçut un peu plus loin une biche qui broutait un peu d'herbe. En temps normal, elle aurait trouvé cela joli. Mais elle avait besoin de se nourrir. Tout doucement, sans un seul bruit, elle tira une flèche de son carquois, arma son arc et tendit la corde. Elle pointa la flèche vers la tête de la biche, tremblant très légèrement. Elle s'apprêtait à décocher sa flèche lorsqu'une autre forme arriva en vue. C'était le petit de cette biche. Il alla se frotter contre sa mère. A la vue de ce tableau, Setsura se résigna et baissa son arc. A ce moment, la biche et le faon se tournèrent vers Setsura et la regardèrent. Celle-ci les regarda à son tour pendant un moment avant de tourner les talons et de s'en aller...

Mais cela ne réglait pas le problème de Setsura qui n'avait toujours pas mangé à sa faim. Elle continua cependant d'errer dans la forêt à la recherche de nourriture. C'est alors qu'elle entendit le son caractéristique de l'eau qui coule. Il y avait un cours d'eau quelque part. Setsura courut dans la direction d'où venait le bruit... et arriva au bord d'une rivière. Voilà qui fournirait Setsura en eau et en nourriture. La petite fille alla s'abreuver et se laver rapidement les mains et le visage. Ceci fait, elle monta sur un gros rocher et regarda vers le bas. Elle observait les bancs de poissons nageant plus ou moins tranquillement dans la rivière. Elle plaça une flèche à son arc et tendit la corde, visant un banc de poissons assez important. Elle décocha le projectile qui alla harponner un poisson relativement gros.

Pendant un court instant, elle s'étonna d'avoir réussi à toucher sa cible alors que ce n'était que la deuxième fois qu'elle tirait à l'arc. Cependant, les appels incessants de son ventre affamé lui firent vite oublier ce détail. Elle harponna deux autres poissons et alla récupérer ses flèches sur lesquelles étaient empalés les poisson qui gigotaient encore. Elle se débrouilla ensuite pour faire un feu près de la rivière pour faire cuire son repas.

C'était ainsi qu'elle vécut pendant quelques semaines, apprenant chaque jour à survivre dans la nature. Se déplaçant sans trop s'éloigner des cours d'eau pour pouvoir s'abreuver et se baigner. Pêchant le poisson et éventuellement chassant faisans et perdrix pour se nourrir, améliorant au passage son habileté à l'arc. Se réfugiant dans des grottes lorsque cela était nécessaire. Etrangement (ou n'était-ce qu'un hasard) elle ne rencontra personne durant tout ce temps...

_______________

Quelques semaines plus tard...

Le soleil n'était pas encore levé. Il faisait encore sombre. Un léger vent sur les collines, faisant danser les hautes herbes de cette contrée. Et dans ce paysage obscur se dessinait la silhouette d'un être marchant d'un pas très lent et fluide. Il était vêtu d'une robe de mage noire à bordures dorées et une pèlerine vert très foncé/noire dont la capuche dissimulait complètement son visage. Il tenait dans la main droite un long bâton de mage en ivoire dont la tête était ornée d'une orbe de saphir pur.

L'homme semblait errer sans but sur ces terres inhabitées. Sa démarche lente et fluide pouvait faire penser à un fantôme ou un esprit hantant ces lieux. Il arpentait un petit chemin de terre lorsqu'il vit quelque chose un peu plus loin. Et tandis qu'il s'approchait, le soleil commença à s'élever au-dessus de l'horizon, éclairant la terre de sa lumière dorée. Là devant ses yeux se dessinait un paysage de mort et de désolation. Devant lui se dressait les restes d'un village en ruine, probablement dévasté par une attaque de démons. Mais là où l'on s'attendrait à voir nombre de cadavres jonchant les rues de ce village, il y avait à la place une multitude de tombes avec une croix sur chacune. Quelqu'un était passé par là et avait eu la bonté d'inhumer les corps de ces malheureuses victimes.

L'homme arpenta les rues de ce village. Son attention fut attirée par une tombe en particulier. Il s'en approcha et retira sa capuche, découvrant les longs cheveux noirs, les yeux rouges et la marque sur le front, toutes caractéristiques de Zeloran. La tombe était plus grande que les autres, capable de contenir deux personnes. Elle était également mieux décorée, des pierres entouraient le tumulus. Quelle que soit la personne qui avait enterré les morts, ceux qui étaient dans cette tombe avait de l'importance pour elle. Zeloran ferma les yeux et baissa la tête pour se recueillir un moment. Puis il se retourna et son attention fut attirée par autre chose. Quelques mètres plus loin se trouvait le cadavre d'un démon. Le seul qui se trouvait dans le coin. Le démon n'avait qu'une flèche plantée entre les deux yeux de la créature, mais cela avait visiblement suffit à l'abattre. Ce village aura au moins pu se défendre un minimum.

Après avoir adressé un dernier regard vers la grande tombe, Zeloran quitta le village...

_______________

Setsura parvint finalement à la lisière de la forêt. De là elle aperçut en contrebas un autre village. Elle n'avait pas vraiment l'intention d'en trouver un. Mais maintenant qu'elle était là, autant essayer de trouver de l'aide et de renouer le contact avec la civilisation. Mais alors qu'elle s'apprêtait à descendre la colline pour rejoindre ce village, quelque chose au loin dans les airs attira son attention. Elle écarquilla les yeux devant cette vision. Un groupe de démons s'approchait rapidement du village. Il allait l'attaquer. Le son du tocsin confirma cela. L'horrible souvenir de son propre village dévasté par un groupe de démon similaire revint la tourmenter. Et dans une volonté de vouloir empêcher la répétition de ce massacre mêlé d'un certain esprit de vengeance, Setsura courut en direction de ce village qui allait être assailli à son tour.

Des rayons fusaient et détruisaient les maisons. Des démons grognaient et ricanaient à l'idée de leur prochain massacre. Des soldats inférieurs en nombre et en puissance faisaient tout ce qui était en leur pouvoir pour protéger ce village et ses habitants. Hommes, femmes et enfants couraient, criant et pleurant tandis qu'ils tentaient de fuir une mort certaine. Un des démons passa outre les soldats et se lança à la poursuite de ses proies. Il était sur le point de rattraper une petite fille d'a peine six ans lorsqu'un sifflement se fit entendre et vint se planter en plein dans le crâne de la créature maléfique qui tomba à terre, raide mort. Setsura apparut alors aux cotés de la petite fille.


- Va rejoindre tes parents, lui dit-elle sans quitter les démons des yeux.

L'enfant ne demanda pas son reste et courut pour rattraper ses parents qui étaient toujours en fuite. A ce moment là d'autres démons avaient décidé de foncer vers eux. Mais Setsura ne leur en laissa pas l'occasion. Avec une grande vitesse d'exécution, elle arma, visa et tira. Un premier démon fut touché en pleine tête et tomba à terre. Un autre tir, une autre flèche, un autre démon tué. Avec vitesse et précision, les créatures diaboliques étaient abattus un par un. Elle pensa maîtriser la situation lorsqu'un autre groupe de démons, cette fois plus rapides, arriva en un rien de temps sur elle et l'encerclèrent en ricanant. Ils levèrent leurs armes. Elle ferma les yeux. Elle allait se faire tuer...

Mais le coup ne vint pas. Setsura rouvrit les yeux et vit les démons tomber à terre tout autour d'elle. Elle sentit ensuite une ombre se pose sur elle et se retourna. C'est alors qu'elle le vit. Un homme en robe noire et or, de longs cheveux noirs, des yeux rouges et une marque sur son front et qui tenait un baton avec une orbe bleue dans la main droite...

_________________
Many things one's eye can see, yet remain invisible, for their whole existence, the mind cannot acknowledge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeloran & Setsura

avatar

Nombre de messages : 223
Date d'inscription : 20/06/2007

Infos persos
Amis/ Amies: Eishun Konoe, Konoemon Konoe
Amoureux(se) de:
Minister/Magister de: Magister Zeloran/Ministra Setsura

MessageSujet: Re: Magister et discipula   Dim 12 Aoû - 12:07

Chapitre III - Curator et filia

Pendant un instant le temps semblait s'être arrêté et plus rien n'existait autour de Setsura. Les yeux bleus de la jeune fille étaient rivés sur cet homme qui venait d'apparaître à ses cotés. Un homme de grande taille (du moins, il paraissait grand du point de vue de Setsura) vêtu d'une longue robe noire avec des bordures dorées et tenant dans la main gauche un long bâton blanc dont la tête était ornée d'une orbe bleue. Des cheveux noirs, longs et lisses lui tombant jusqu'au milieu du dos. Des traits fins, un teint très légèrement sombre, des yeux rouges et une étrange marque rouge sur le front lui donnant un air assez ténébreux, presque maléfique. Mais curieusement, Setsura avait le sentiment qu'elle n'avait absolument rien à craindre de lui. Comme si...

Setsura fut tirée de ses réflexions lorsque les yeux écarlates de cet homme se tournèrent vers elle, provoquant un léger mouvement de recul. Ces mêmes yeux se tournèrent de nouveau droit devant, rappelant à Setsura que la bataille n'était pas terminée. Il restait encore pas mal de démons à éliminer. Ceux-ci, voyant leurs camarades tomber, se lancèrent rapidement sur cet homme en grognant. Setsura s'apprêtait à prendre une flèche de son carquois mais l'homme mit sa main devant elle, comme pour lui dire de le laisser faire. Il ferma alors complètement les yeux et ne fit aucun geste pendant un moment. Les démons approchaient dangereusement et trois d'entre eux se jetèrent sur l'homme. Soudain, leurs mouvements furent stoppés net à un mètre de leur proie. L'orbe sur le bâton se mit à briller et lorsque l'homme ouvrit les yeux, une lueur blanche légèrement bleutée les animait. Il avança calmement vers ces trois démons et plaqua lentement la paume de sa main droite sur eux. Ceux-ci furent soudainement frappés d'une onde de choc et se mirent à hurler avant d'être complètement désintégrés la seconde d'après. Les autres démons eurent un léger mouvement de recul en voyant leurs camarades disparaitre en poussière. Toutefois, ils se ruèrent tous sur cet homme qui avait osé les défier. Mais celui-ci s'éleva à quelques centimètres au-dessus du sol et fila droit vers les monstres. Arrivant à portée, l'un d'eux tenta d'asséner un coup d'épée. Mais le mage esquiva d'un mouvement circulaire au milieu duquel il posa la main sur l'épaule du démon qui fut désintégré comme ses camarades. Les autres démons s'attaquèrent à leur tour à ce mage qui tournoyait, pivotait, virevoltait tel une tornade.insaisissable. Aucun des coups portés n'atteignait sa cible et à chaque mouvement, une main était posée et un démon banni de ce monde. Un par un ils furent vaincus, éradiqués sous les yeux ébahis de Setsura. C'est alors que tous les démons restants se reculèrent et se placèrent derrière un démon plus grand qui regardait fixement l'homme. Il ouvrit alors sa grande bouche et un puissant rayon de lumière rougeâtre jaillit de sa gorge et fila droit vers le mage. Celui-ci se contenta de fermer les yeux et placer sa main droite devant lui. Le rayon s'amincit progressivement et finit par se dissiper complètement sans avoir provoqué le moindre dégât. Le mage rouvrit les yeux qui étaient parés d'une lueur plus intense que précédemment. L'orbe de son bâton se mit à briller et fut pointée vers les démons projetant à son tour un rayon blanc légèrement bleuté qui alla frapper les créatures malfaisantes ainsi regroupées. Lorsque la lumière se dissipa, il ne restait qu'une toute petite poignée de démons. La quasi-totalité du groupe avait été anéanti. Les démons survivants se regardèrent avant de prendre la fuite.

Les regardant s'éloigner un moment, le mage se tourna finalement vers les villageois. Mais alors qu'on aurait pu penser que tout était terminé, un démon avait réussi à se faufiler derrière le mage et se préparait à lui asséner un coup de sa grande épée. L'homme se retourna, prêt à parer et riposter, mais cela ne fut pas nécessaire. Il y eut un petit sifflement et une flèche se planta dans la tête du démon, pile entre les deux yeux. La créature fut stoppée dans son mouvement et tomba à terre. L'homme se retourna et vit que c'était la jeune fille aux cheveux vert lime, qui venait de décocher cette flèche. Les deux individus se regardèrent dans les yeux un moment puis l'homme acquiesça simplement en guise de remerciement. Celle-ci lui retourna son geste et rangea son arc. C'est à ce moment que les villageois virent à la rencontre de leurs sauveurs. L'un d'eux, probablement le doyen, s'approcha du mage.


- Au nom de tout le village, merci! Merci de nous avoir sauvé la vie à tous, lui dit-il.

A leur tour, les villageois exprimèrent leur gratitude et leur soulagement.


- Je vous en prie, dites-nous quel est votre nom, que nous sachions qui est notre bienfaiteur.

C'est ainsi que pour la première fois, Setsura put entendre la voix calme et éthérée de cet homme, ainsi que son nom.

- Mon nom est Zeloran. Y a-t-il des blessés? demanda-t-il immédiatement après.

Le doyen conduisit Zeloran là où se trouvaient les blessés. Setsura regarda cet homme s'éloigner lorsque tout à coup...


- Maman! C'est elle! C'est elle! s'écria la voix d'une enfant derrière elle.

Setsura se retourna et vit une petite fille, celle qu'elle avait secouru un peu plus tôt, arriver vers elle, suivie d'une femme. Celle-ci s'approcha de Setsura et prit ses mains dans les siennes, une expression de grand soulagement sur son visage.


- Jeune fille, je ne saurai jamais assez vous remercier d'avoir sauvé la vie de ma fille. J'avais si peur à l'idée de la perdre, elle qui est la seule famille qui me reste. Mais lorsqu'elle m'est revenue et qu'elle m'a raconté ce que vous aviez fait, j'étais tellement soulagée. Dites-moi ce que je peux faire pour vous prouver ma gratitude.

Setsura secoua légèrement la tête, un sourire aux lèvres.

- Non, ce n'est rien. J'ai été heureuse de lui venir en aide, dit-elle sincèrement. Après tout, aucun enfant de devrait avoir à être séparé de ses parents...

Ces dernières paroles furent prononcées telles un murmure. Setsura baissa légèrement les yeux, son regard vide pendant un moment. C'est alors que la petite fille se planta juste sous ses yeux avec un grand sourire, pur et innocent.

- Dis, comment tu t'appelles? lui demanda-elle.

- Hein? Ah... Euh, Setsura.

- Bah plus tard je veux être une grande archère comme Setsura!

Setsura se contenta de sourire... Une grande archère... Ce n'était pas ce qui lui semblait pour le moment. Elle ne serait certainement pas là à discuter avec cette petite fille et sa mère s'il n'était pas intervenu. Son regard se tourna vers Zeloran qui se trouvait un peu plus loin...
_______________

Zeloran resta dans ce village, le temps de soigner les blessés, aider aux réparations et donner au passage quelques conseils aux villageois pour améliorer leurs conditions de vie. Setsura également resta pour apporter son aide, donnant aussi quelques cours de tir à l'arc à la petite fille. Mais principale raison pour laquelle elle était restée fut qu'elle voulait observer cet homme, curieuse d'en apprendre sur lui. Elle l'observa se servir de la magie pour soigner les blessures des victimes. Elle l'observa soulever et faire léviter, poutres, pierres et autres sans même les toucher. Elle l'observa placer un cercle de protection autour du village afin de repousser une éventuelle attaque d'autres démons. Il faisait tout ceci sans que l'expression sur son visage ne change, pas même une seule fois. Il semblait toujours calme, impassible et un peu froid. Il refusait toute récompense à part un peu de nourriture. Quelques jours après, il quitta le village après s'être assuré que tout était de nouveau sur pied et s'enfonça dans la forêt. Setsura décida de s'en aller également.

La jeune fille se mit à suivre Zeloran en restant à bonne distance, sous le couvert des arbres et des buissons pour ne pas se faire repérer... Du moins c'est ce qu'elle voulait faire. Mais alors qu'elle l'observait discrètement cachée derrière le tronc d'un gros arbre...


- Si tu comptes me suivre durant tout le voyage, inutile de te cacher, dit le mage à haute voix, sans s'arrêter ni se retourner.

Setsura fut surprise. Comment avait-il fait pour la repérer? Un peu hésitante, elle sortit de sa cachette et marcha à la suite du mage, accélérant le pas pour le rattraper et arriver à son niveau. Tandis qu'ils avançaient sur un long chemin de terre, aucun mot ne fut prononcé, aucun bruit mis à part les pas de ces deux personnes. Zeloran regardait droit devant, un expression stoïque sur le visage. Setsura était un peu nerveuse, trouvant ce silence un peu pesant. Elle jeta de temps en temps un coup d'oeil vers le mage.


- Euh... où est-ce qu'on va exactement? demadna-t-elle un peu timidement.

- Il y a une petite ville au nord de cette forêt. Il faudra trois jours de marche environ pour y arriver.

- Ah, d'accord...

Puis ce fut le calme plat. Pendant les quelques heures qui suivirent, Zeloran et Setsura marchèrent sans rien dire. De temps à autre, la jeune fille posa des questions au mage dans une tentative d'engager la conversation. Mais à chaque fois elle n'obtint qu'une réponse brève. Visiblement cet homme n'était pas très locace. Le soir allait bientôt tomber et tous deux arrivèrent dans une petite clairière à proximité d'une rivière. Ils décidèrent de faire une halte et d'établir un campement pour la nuit. Setsura se porta volontaire pour aller pêcher du poisson tandis que Zeloran alla chercher de quoi faire un feu de camp. Quelques instants plus tard, le feu était allumé et Setsura revint avec quatre truites chacune empalée sur une flèche. Pendant le diner, Setsura tenta de nouveau d'engager la conversation avec Zeloran. Elle s'était donné le défi de faire parler davantage cet homme.

La nuit tombée, Setsura, n'étant encore qu'une enfant après tout, finit par s'endormir. Le feu de camp (aidé par un petit sort lancé par Zeloran) l'empêchait d'attraper froid. Le mage resta simplement assis, trouvant le repos en méditant. Un peu plus tard, il fut tiré de sa méditation et regarda en direction de Setsura. L'enfant s'agitait dans son sommeil et quelque chose semblait troubler son esprit. Zeloran ferma de nouveau les yeux mais cette fois-ci pour se concentrer. Il connecta son esprit à celui de la jeune fille afin de regarder dans ses rêves. Des rêves? Non, plutôt un cauchemar. Non, pire encore: des souvenirs. Un village détruit, des villageois massacrés, des démons hurlant et ricanant... et au milieu de tout ceci une petite fille terrorisée et qui pourtant réussit à abattre l'un de ces démons d'une flêche en pleine tête. Puis une tout autre scène, la conséquence de la scène précédente. Un paysage de mort et de désolation. Un village transformé en cimetière. Les larmes d'une petite fille dont les mains et le corps étaient couverts de traces de terre. Devant ses yeux une tombe, plus grande et plus belle que les autres. Cette petite fille avait décidé de laisser tout cela derrière elle et de disparaître dans la fôret...

Ainsi Zeloran avait vu juste. Setsura était bien l'unique survivante de ce village. C'était bien elle qui avait inhumé les corps de toutes les victimes. Cette grande tombe était bien celle de ses parents. Et surtout, c'était bien elle qui avait réussi à planter cette flèche dans le front de ce démon. Zeloran commença à s'interroger sur la facilité dont Setsura maniait son arc. Elle qui n'avait probablement jamais touché à une telle arme, comment avait-elle pu tirer avec une telle précision entre les deux yeux de ce démon. Même si la possibilité d'un talent inné était grande, réussir un tel tir nécessitait l'instinct et les réflexes d'un archer bien entrainé...

A moins que...

Zeloran secoua la tête, chassant cette idée de sa tête. Son esprit quitta celui de Setsura, en lançant toutefois un sort pour apaiser ses rêves et lui permettre de reposer en paix. Il ouvrit finalement les yeux et regarda Setsura qui paraissait maintenant plus détendue. Il se demanda pendant combien de temps elle continuerait de le suivre. Mais quelque part dans son inconscient, il prit la décision de veiller sur elle durant ce temps...

Le reste du voyage se passa sans incident et finalement, Zeloran et Setsura arrivèrent en vue de la civilisation...

_________________
Many things one's eye can see, yet remain invisible, for their whole existence, the mind cannot acknowledge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Magister et discipula   

Revenir en haut Aller en bas
 
Magister et discipula
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» http://www.site-magister.com/
» magister=/= master
» magister 2011/2012
» Magister abandonné ...
» Magister et Master

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magister Negi magi :: Hors RP :: ¤ Fan-Arts & Fan Fics ¤-
Sauter vers: